Retour

Elisabeth BADINTER

 

Bien qu'elle soit contestée parmi des associations de pères à propos de son livre controversé XY. Nous nous trouvons en accord avec ce qu'elle exprimait dans un interview au Nouvel Obs en 1994 (N1541) sur le Mouvement Féministe :

Le mouvement féministe français est en effet dans une impasse. Pour la meilleur raison possible : nous n'avons plus rien à demander du point de vue du droit. Sauf peut-être la parité en politique. Nous avons obtenu un arsenal de lois très puissant, très égalitaire, qui couvre tous les domaines. Pourquoi descendrions-nous aujourd'hui dans la rue ? Pour clamer que nos compagnons n'en fichent pas une rame à la maison ? Pour gueuler contre notre patron alors qu'existe une excellente loi sur le harcèlement sexuel et que le droit à l'égalité du salaire est acquis ? Tout n'est plus maintenant qu'une question de négociation personnelle entre hommes et femmes. La plus difficile restant précisément celle sur les salaires, parce que cette égalité-là signifiera définitivement que notre société a intériorisé qu'un homme vaut une femme dans la famille, et que une femme vaut un homme sur le lieu de travail. Il faudra deux générations, je crois, pour la faire entrer dans les faits. En France, le féminisme n'est plus qu'une question de vigilance - mais quotidienne ! - dans la vie personnelle et professionnelle. A chacune d'entre nous de faire appliquer nos droits. C'est ainsi, en tout cas que je me définis moi-même en tant que féministe ."